Lyon en questions ?

Atelier de canut

Atelier de canut

Détail © musées Gadagne / Xavier Schwebel

CANUT

Pourquoi à Lyon, appelle-t-on les ouvriers en soie des canuts ?

Le terme de canut est typiquement lyonnais et date du 19e siècle.

L’Echo de la Fabrique organisa entre octobre 1832 et avril 1833 un concours pour remplacer ce mot considéré comme péjoratif par certains canuts. C’est dans ce contexte que ce journal publia une lettre d’un professeur de français, Beaulieu, datée du 27 novembre 1832, qui revient sur l’étymologie du mot canut.

60 ans plus tard, la bible du parler lyonnais publié en 1894, Le Littré de la Grand’Côte de Nizier du Puitspelu, revient sur l’origine du mot canut. Le mot vient de canne et du suffixe ut ou u qui représente le latin orem, en français eur. Le canut est donc celui qui use de la canne (roseau), dont a été faite la cannette, qui est un petit tuyau de bois qu’on charge de soie pour faire la trame d’une étoffe. Le féminin est canuse.

Nous sommes loin de la légende inspirée d'une condensation de l'expression "Voici les cannes nues!". Au cours de la Révolution française, les ouvriers en soie se retrouvèrent dans la misère et durent vendre les breloques en or et en argent de leurs cannes de compagnonnage. A leur passage, on disait alors :"Voici les cannes nues!"..

En savoir plus :
http://canutdelacroixrousse.blogspot.com/2007/12/lorigine-du-mot-canut.html