Printemps 2019

Printemps 2019

Œuvre de Lionel Sabatté © Benoit Fougeirol

Extrait

Au printemps le dormeur, surpris par l'aube,
Entend partout gazouiller les oiseaux.
Toute la nuit, bruit de vent et de pluie :
Qui sait combien de fleurs ont dû tomber!?

Meng Haoran (689-740) « Aube de Printemps »

PRINTEMPS 2019 - Lionel Sabatté

[21 mars au 21 juin 2019]

Le MHL est partenaire du parcours artistique Qui sait combien de Fleurs ont dû tomber ? organisé par le Nouvel Institut Franco-Chinois autour de Lionel Sabatté dont l’œuvre établi des ponts entre Lyon et la Chine.

Lionel Sabatté travaille autour de la notion du vivant. En 2014, il refleurit un bonsaï à l’aide de peaux mortes et de rognures d’ongles. Il entame ainsi une série d’œuvres intitulées Printemps : des arbres morts auxquels il donne une seconde vie grâce à une floraison artificielle.

Avec Printemps 2019, les trois mûriers présentés dans la grande cour des Musées Gadagne ne dérogent pas à la règle : les branches desséchées bourgeonnent à nouveau de ces fleurs « couleur de peau » qui confèrent à l’œuvre un double effet
d’attraction et de répulsion.

Ces trois mûriers de vers à soie sont également l’occasion de rendre hommage à l’histoire de la ville de Lyon : s’inscrivant dans une tradition de production de soieries initiée au 15e siècle, ils célèbrent également le 400e anniversaire de la mort d’Olivier de Serre qui fit de Lyon la capitale de la soie.

Lionel Sabatté

Né à Toulouse en 1975. Vit et travaille à Paris et Los Angeles. Diplômé de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris en 2003, il a reçu plusieurs prix artistiques tel que le Prix Yishu 8 de Pékin, le Prix Drawing Now en 2017 et a reçu le Prix des Amis de la Maison Rouge. Son travail a fait l’objet de nombreuses expositions monographiques en France et à l’étranger, intégrant plusieurs collections institutionnelles.

Site de l'artiste

À découvrir également

Au NIFC : sculptures des deux boucs réalisés à partir de feuilles de thé du Yunnan (province au sud de la Chine).

À la Fondation Bullukian : grue en bronze installée dans la cour d’honneur, oiseau majestueux, emblème national chinois.